Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Création d’un sac de collecte spécifique dédié au réemploi : le Goedzak

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

WAARMAKERS

Bilerdijkkade 27-A
1053 VH
00000 Amserdam - The Netherlands
Simon Akkaya
simon@waarmakers.nl

contexte

Une action intéressante de prévention des déchets a vu le jour en 2013 à Eindhoven aux Pays-Bas, visant une optimisation de la gestion des déchets ménagers. En plus des sacs habituels utilisés pour la collecte des déchets, les habitants d’un même quartier ont eu la possibilité de tester un autre sac dédié au réemploi des déchets : le Goedzak. C’est le cabinet de design Waarmakers qui a inventé ce nouveau contenant, qui a remporté le second prix de la semaine hollandaise du design en 2010.

 

Le principe est simple : lors du jour dédié pour la collecte des déchets, tous les objets encore réutilisables dont les propriétaires souhaitent donner une nouvelle vie sont déposés dans ce sac appelé le « Goedzak ». Celui-ci est ensuite placé dans la rue à coté des autres sacs de collecte. Durant cette journée, les citoyens peuvent récupérer jusqu'à plusieurs objets contenus dans ces sacs selon leurs envies.

 

Le Goedzak a la particularité d’être transparent mais surtout d’être ouvrable et refermable facilement pour faciliter son accessibilité pour les passants. Après leurs ramassages, les sacs sont emmenés dans les ressourceries locales.

 

Le projet test s’est déroulé dans la ville d’Eindhoven. Cette ville a été choisie pour son dynamisme et son intérêt pour les projets innovants.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Favoriser le réemploi
  • Éviter la mise en décharge de biens de consommation encore utilisables
  • Permettre d’initier des pratiques de collaboration et de développer l’altruisme entre les habitants d’un même quartier
  • Contribuer à une meilleure gestion des déchets
  • Proposer un service de proximité et gratuit
Résultats quantitatifs :

Lors de l’opération pilote sur Eindhoven, un Goedzak et des explications ont été envoyés à 73 ménages. Le résultat montre que 14 ménages sur 73 ont utilisé le Goedzak soit 1 ménage sur 5.

 

En moyenne, les sacs étaient remplis à hauteur de 5 kg. 

 

Durant l’évènement, les objets déposés ont été comptabilisés : 166 objets ont été ainsi proposés au réemploi lors de cet événement. Ils ont pu être répartis selon les 8 grandes catégories suivantes :

1. Livres : 29%

2. Jouets : 15%

3. Outils de cuisine : 14%

4. Accessoires pour la maison : 12%

5. Jeux de société : 9%

6. Divertissement CD/DVD : 9%

7. Accessoires vestimentaires : 7%

8. Divers : 5%

Résultats qualitatifs :

Plus de la moitié des objets déposés dans le « Goedzac » se trouvait « comme neuf ». La bonne utilisation du sac a été soulignée car aucun des sacs récupérés ne comportait de déchets.

 

La grande majorité des participants a indiqué dans le questionnaire de satisfaction qu’ils souhaiteraient utiliser le « Goedzac » en moyenne trois fois par an.

 

A la question posée « qu’auriez-vous fait de ces objets si vous ne les aviez pas déposés dans le Goedzac ? », les usagers ont mentionné que :

  • pour 22% d’entre eux, ils les auraient laissés dans la cave ou le grenier,
  • pour 22% d’entre eux, ils les auraient remis à une ressourcerie ou des enseignes de charité,
  • pour 17% d’entre eux, ils les auraient vendus sur des sites de vente sur internet ou en brocantes,
  • pour 11% d’entre eux, ils les auraient confiés au service de collecte des encombrants,
  • les autres solutions envisagées recouvraient le don à des amis ou diverses autres pratiques.

Mise en oeuvre

Planning :

La communication autour du projet pilote sur Eindhoven s’est déroulée en deux phases :

 

  • 2 semaines avant le test : communication par distribution de tracts,
  • 5 jours avant le test : envoi aux 73 ménages participants d’une documentation explicative du déroulement du projet ainsi qu’un sac «Goedzak» et un questionnaire avec une enveloppe de retour.

 

Jour du test, 8 Novembre 2013 :

  • de 7:00 à 10:00 : les habitants placent leurs sacs remplis dans la rue,
  • de 7:00 à 12:00 : les résidents locaux peuvent se servir dans les sacs et récupérer les objets dont ils ont besoin,
  • de 7:00 à 12:00 : toutes les 15 minutes, un passage dans les rues est effectué pour comptabiliser les sacs présentés.

 

Deux semaines après le test, les résidents ont rempli le questionnaire et l’ont retourné. Par la suite, des entrevues téléphoniques ont été réalisées afin de recueillir des informations qualitatives sur l’opération (3 semaines après le test).

 

Moyens humains :

L’organisation du projet, la communication et la distribution des sacs ont été réalisées par le cabinet de design Waarmakers en collaboration avec la municipalité.

Moyens financiers :

non communiqués.

Moyens techniques :

Le projet test a eu lieu dans trois rues d’un quartier d’Eindhoven. Présence des sacs dans la rue pendant 5 heures.

 

Après une période déterminée, les sacs restants contenant des objets réutilisables n’ayant pas trouvé preneur finissent par être collectés par les services de ramassage des ordures ménagères de la collectivité pour être emmenés dans les vers des boutiques locales de solidarité où ils ont été triés.

 

Les objets triés considérés en bon état ont été proposés à la vente et les objets non vendables mais réemployables ont été orientés vers des organismes sociaux d’aide aux plus démunis pour y être donnés.

Les objets non réemployables ont été orientés en déchèterie.

 

Evolutions prévues :

Un essai plus vaste est prévu en septembre  2015 dans la ville de Amsterdam sur un quartier de 1 000 habitants, afin de déterminer avec certitude l’efficacité de l’action.

 

Projets de développement à grande échelle.

Partenaires moblisés :

Ville de Eindhoven

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Le sac fait l’objet d’une marque déposée et est produit aux Pays-Bas.

 

Freins :

Le coût du service et de sa mise en place si le sac est peu utilisé ou distribué sur une typologie d’habitat non adaptée.

 

Facteurs de réussite :

  • Les résultats et le ressenti des résidents sont généralement positifs, et il n'y a pas d’effets négatifs observés.
  • Pas de mauvaise utilisation du sac.
Difficultés rencontrées :

Sac spécifique proposé aux usagers d'un quartier urbain pour y déposer les objets reemployables, récupérables pendant un laps de temps par d'autres citoyens avant d'être collectés.

Recommandations éventuelles :

Une communication plus fréquente et plus diversifiée doit être prévue (journal, annonce...) pour optimiser le taux de participation.