Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Compostage partagé dans une Gendarmerie

Sirtom de Courville, la Loupe, Chateauneuf, Senonches

Rue du 19 Mars 1962
28190 Courville-sur-Eure

contexte

Le développement du compostage est une action phare du Programme Local de Prévention des Déchets car la matière organique représente 30% des Ordures Ménagères résiduelles (OMr). Pour réduire le poids des ordures ménagères, Le SIRTOM mettent gratuitement à disposition des habitants des composteurs domestiques dans le cadre de sa campagne compostage.

 

Les habitants résidant en habitat vertical ou en petit collectif ne peuvent pas bénéficier de cette démarche puisqu'elle ne peut pas répondre à leur besoin. C'est pour cette raison que le SIRTOM a décidé de lancer une campagne pour implanter des composteurs dans des lieux collectifs.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Cette opération présente plusiseurs objectifs qui sont :

- Améliorer le taux de valorisation des déchets organiques

- Réduire le poids des OMr collectées

- Rendre le compostage accessible à tous

- Répondre aux objectifs de réduction et de valorisation des dé hets fixéspar le grenelle de l'environnement

Résultats quantitatifs :

2 composteurs ont été installés dans une gendarmerie qui comportent 7 foyers.

L'ensemble des déchets organiques des foyers sont détournés des OMr.

Résultats qualitatifs :

Les Gendarmes sont très ilmpliqués dans cette démarche de compostage de leur déchets organiques.

Le compost obtenu leur servira d'apport pour leur jardin collectif.

Le suivi du composteur (aération, retournement...) est assuré à tour de rôle par les Gendarmes.

 

Mise en oeuvre

Planning :

Janvier 2015 :

- Envoi d'un courrier à tous les bailleurs du territoire

 

Février 2015 :

- Rencontre avec un bailleur "Habitat Eurélien" qui est très intéressé par cette démarche dans le cadre de leur politique environnementale

- Repérage des futurs sites d'implantation du compostage partagé par le SIIRTOM.

 

Mars 2015:

- Visites des futurs sites avec le bailleur.

- Un site pilote désigné : Gendarmerie de Senonches

- Préparation des outils de communication pour l'implatation du site de compostage partagé

 

Avril 2015 :

- Rencontre avec la Gendarmerie pour leur proposer l'opération du compostage partagé

- Création d'un guide du compostage partagé à destination des futurs utilisateurs

- Envoi d'un courrier aux habitants des autres sites de compostage partagé qui avaient ciblé au début

 

Mai 2015 :

- Envoi des invitations aux élus locaux et à la presse pour l'inauguration du site

 

Juin 2015 :

- Inauguration du 1er site de compostage partagé sur le territoire du SIRTOM

 

Moyens humains :

Le chargé de mission prévention des déchets du SIRTOM (85 heures)

Le technicien du SIRTOM (4 heures)

Elus référents du SIRTOM (3 heures)

Les bailleurs sociaux (4 heures)

Moyens financiers :

Implantation de deux composteurs avec tiges aératrices = 90€

Bio-sceau = fournit gratuitement par le Conseil Départemental

Temps de travail du chargée de misison prévention = 1609 €

Vin d'honneur (suite inauguration) = 45 €

Moyens techniques :

Deux composteurs

Deux tiges aératrices

7 bio-sceaux

7 guide du compostage partagé

7 mémo ce que je peux mettre / ce que je ne peux pas mettre dans mon compposteur

 

Partenaires moblisés :

Habitat Eurélien (bailleur)

SIRTOM de Courville-sur-Eure, La Loupe et Senonches

Conseil Départemental d'Eure-et-Loir

Echo républicain (journal local)

Gendarmerie de Senonches

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Le SIRTOM espère pouvoir reproduire cette opération sur différents sites de son territoire.

A ce jour les courriers envoyés en avril 2015 sur d'autres sites sont restés sans réponse.

Le SIRTOM va relancer courant 2016/2017 cette opération.

Recommandations éventuelles :

Il est nécessaire d'avoir des bailleurs sociaux motivés dans cette démarche pour pouvoir avancer.

Les habitants peuvent parfois être rétisant à cette démarche car ils n'en voient pas forcément l'intérêt et ne comprennent pas ce qu'ils pourront faire du compost. Il est donc nécessaire de bien communiquer sur l'utilisation du compost et pourquoi entamer une telle démarche.