Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Compostage partagé dans le quartier du Bois Fleuri à Lormont - Action menée par la Régie de Quartiers

Comité National de Liaison des Régies de Quartier

54 avenue Philippe Auguste
75011 Paris
Jade Grélaud
jgrelaud@cnlrq.org

contexte

L’installation de deux zones de compostage partagé s’inscrit dans une action plus large de médiation culturelle du projet de renouvellement urbain en cours dans le quartier, mise en œuvre par la Régie de Quartiers Lormont depuis 2012.

 

Elle consiste à accompagner les habitants de ce quartier au fur et à mesure de sa mutation : observer, essayer de comprendre ensemble les transformations, maintenir les liens sociaux, la possibilité de se rencontrer, de partager des moments et des espaces malgré les travaux en cours, mais aussi, tenter de se projeter, expérimenter de nouveaux usages qui pourrait s’inscrire durablement dans la vie du nouveau quartier.

 

Parmi diverses expérimentations menées avec les habitants dans les espaces collectifs du quartier, la Régie de Quartiers (avec le soutien financier et technique de la Ville de Lormont et de la Fondation de France) a accompagné l’installation de vingt jardinières de rue et de deux zones de compostage partagé.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Impliquer les habitants du quartier Bois Fleuri dans une co-construction de leur cadre de vie, leur redonner envie d'investir l'espace public de leur quartier et de mener une réflexion collective sur les usages qu'ils souhaiteraient voir se développer dans le futur quartier
  • Contribuer à animer le quartier et à maintenir le lien social pendant la période de renouvellement urbain
  • Sensibiliser les habitants aux questions environnementales en lien avec leur vie quotidienne (le tri et la prévention des déchets, les économies d’eau, la préservation de la biodiversité, la consommation responsable).
Résultats quantitatifs :

20 foyers inscrits qui compostent environ 4kg de déchets de cuisine par mois.

Soit environ 1 tonne de déchets transformés en compost par an.

Résultats qualitatifs :
  • Respect des équipements et des espaces alentours (espaces ouverts en pied d’immeuble accessibles à tous) par les utilisateurs, mais aussi les autres usagers de l’espace (collégiens, habitants promeneurs, enfants du quartier).
  • Création de liens durables entre les habitants : création de liens de voisinages (rencontres au quotidien, dans les réunions, dans les ateliers…)  et de liens intergénérationnels à travers les partenariats avec avec l’école voisine Marcel Pagnol (depuis 3 ans), avec le Point Accueil Jeunes échange de savoirs et savoir faire).
  • Des habitants impliqués dans le projet (veille sur la propreté et le bon fonctionnement du site, participation aux ateliers et opérations de brassage/ tamisage/ distribution du compost, réunions collectives de bilan et de propositions d’amélioration) Souhait de suivre la formation de guide composteur.
  • Sensibilisation à partir du compostage à la pratique du tri sélectif en amont de l’installation des équipements de tri semi-enterré dans le quartier.
  • Changement des représentations sur les déchets organiques, importance et utilité de la biodiversité.

Mise en oeuvre

Planning :

2013

 

  • Avril : installation des jardinières de rue.
  • Novembre : installation avec des habitants de deux zones de compostage partagé, les 13 et 16 novembre. Deux ateliers de sensibilisation à la pratique du compostage animés par deux intervenantes de l’association bordelaise "Les Jardins d’aujourd’hui". Le fonctionnement du projet est communiqué aux habitants dans le cadre de ces premiers ateliers : l’inscription est obligatoire. Un  seau pour trier à la maison leurs biodéchets et une liste des déchets autorisés à coller sur le réfrigérateur leur sont remis au cours de l’inscription. Les composteurs sont en accès libre. Une signalétique sur site leur rappelle le fonctionnement, les personnes responsables du projet, les recommandations pour utiliser le compost mûr ainsi que l’actualité du projet : changement de composteur de dépôt (lorsqu’un l’autre est plein), dates des ateliers.

    Julien Bertin, animateur du lien social de la Régie de Quartiers Lormont, est le référent du projet auprès des habitants. Il est en charge des inscriptions, de la sensibilisation des habitants et du suivi du bon déroulement de la transformation des déchets en compost. Il veille au respect des bonnes proportions de déchets bruns et verts au sein de composteurs, nécessaire à une bonne décomposition de la matière, ainsi qu’au respect des règles de dépôts et à la propreté des sites. Il est l’interlocuteur des habitants et organise régulièrement  des animations en lien avec l’action. Il associe également les habitants à l’évaluation du projet.

    Le compost résultant de la décomposition des déchets est mis à disposition des habitants pour leurs cultures de balcons ou d’intérieur.

 

2014-2015

 

Compostage

Sensibilisation

Animations, ateliers, moments festifs

Réunions d’évaluation du projet

 

2016- 2017

 

Réflexion avec les habitants et les partenaires sur la mise en place pérenne d’équipements de compostage partagé dans le nouveau quartier.

Enquête pour identifier le nombre de nouveaux foyers intéressés (notamment parmi les habitants des nouvelles résidences) pour participer à l’action. Calibrage des équipements.

Installation d’équipements.

 

Moyens humains :

La chef de projet lien social-développement durable et l'animateur du lien social de la Régie de Quartiers sont mobilisés sur l'action de façon régulière, ainsi que plusieurs bénévoles.

Moyens financiers :

Soutien financier de 5000€ de la Fondation de France pour l’ensemble du projet (Jardinières + compostage partagé). Appel à projet Habitat

1000€ utilisé pour l’achat des composteurs et des bacs de stockage, des bioseaux et de l’outillage.

900€ pour l’accompagnement de l’association "Les Jardins d’aujourd’hui".

 

Le financement du poste de l’animateur référent (emploi d’avenir) est financé par la Régie de Quartiers Lormont.

Moyens techniques :

4 composteurs de 400l

2 bacs de stockage de broyat de 600l

2 bacs de mise à disposition du compost mûr de 400l

 

Outillage mutualisé avec l’action de jardinage de rue :

3 crocs, 3 fourches, 3 pelles, une brouette, une poubelle de 80l pour trempage des déchets bruns, 2 pellettes + chainettes pour recouvrir les déchets verts de déchets bruns, 1 bâche, une visseuse, une plastifieuse pour la signalétique et les infos sur site.

 

Les outils sont stockés dans un local dédié au projet urbain du quartier mis à disposition par le bailleur social Aquitanis.

Partenaires moblisés :

Pour la mise en œuvre et le fonctionnement du projet :

- Aquitanis, Office Public de Bordeaux Métropole pour la mise à disposition du terrain.

- Ville de Lormont

- Fondation de France

- Association des Jardins d’aujourd’hui pour l’accompagnement au montage de projet,  le lancement et la première sensibilisation des habitants

- Ferme des Iris pour l’approvisionnement en broyat (déchets bruns)

 

Pour la sensibilisation des habitants et l’animation

- Ecole élémentaire voisine  Marcel Pagnol

- Le point accueil Jeunes (Comité de Gestion des Centres de vacances de la Ville de Lormont

- AJHAG (association Jeunes des Hauts de Garonne)

- CLCV

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Facilement reproductible.  Mise en œuvre et installation simple.

 

Difficultés rencontrées :

Permet de mener une réflexion avec les habitants sur le potentiel et le devenir des espaces collectifs privés ou publics de leur quartier, ainsi que sur la place et la fonction des espaces végétalisés en milieu urbain (décor/embellissement, développement d’usages partagés, réponses à des problématiques environnementales : réduction des déchets, agriculture urbaine, diminution de la température…).

Recommandations éventuelles :

Partenariat pour approvisionnement en broyat essentiel.

 

Les sites investis par les habitants sont plutôt bien respectés. Des équipements de compostage partagé, s’ils sont fréquentés, peuvent contribuer à requalifier certains espaces délaissés ou dégradés.