Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Partage d'expériences

Collecte solidaire des DEEE en centre-ville par Eco-systèmes

Cadre de restitution de l'action : Étude de l'ADEME


Fiche exemplaire

Eco-Sytèmes
12, place de la Défense
92400 COURBEVOIE
www.eco-systemes.fr

Mots-clés
Equipements électriques et électroniques | Nouvelle filière de valorisation | Économie sociale et solidaire | Sensibilisation | Ménages / Grand public | Recyclage des déchets | Réemploi

Barnum installé sur une placette

(Crédits de l'image Illustration fournie par Eco-systèmes)


Contexte

Le réemploi et la réutilisation des appareils électriques et électroniques demeurent une des priorités d’Eco-systèmes, dans le cadre de son engagement pour la prévention des déchets. Pour atteindre les performances attendues, Eco-systèmes doit développer de nouvelles solutions de collecte complémentaires à celles existantes (déchèteries, retour 1 pour 1 et 1 pour 0, don à une structure de l’Economie Sociale et Solidaire).

 

Dans ce contexte, en partenariat avec la ville de Paris, Eco-systèmes et Emmaüs ont démarré depuis octobre 2013 des collectes de proximité en apport volontaire pour les DEEE dans le centre ville parisien. Il s’agissait d’expérimenter un nouveau dispositif et d’inciter les habitants à ramener leurs DEEE encore utilisables ou pas dans ces lieux de collecte, par le biais de l’économie sociale et solidaire. Les appareils en état de marche trouvent une seconde vie lors de leur revente dans les salles de vente des structures Emmaüs d’IDF, ou à défaut, au travers du recyclage dans le strict respect des normes environnementales s’ils ne peuvent être réemployés.

 

Après le succès du projet pilote, ces collectes de proximité sont actuellement déployées dans 9 arrondissements de Paris couvrant ainsi 1,4 millions d’habitants. Eco-systèmes poursuit cette dynamique et souhaite étendre le dispositif à l’échelle nationale (Lyon, Toulouse, Nantes ...).

Objectifs recherchés / Résultats obtenus

Objectifs
  • La collecte de proximité en centre-ville est un service voué à faire diminuer les dépôts sauvages sur la voie publique, en proposant une solution adaptée à la collecte des DEEE.
  • Ces collectes en apport volontaire offrent un service de proximité aux citadins qui n’ont pas accès aux déchèteries fixes faute d’équipements suffisants et encourage à la fois une démarche volontaire et solidaire.
  • Elles évitent la mise en déchèterie d’objets encore utilisables, tout en contribuant à l’économie sociale et solidaire.
  • En parallèle, ces collectes évitent la dépose des déchets dans les encombrants.
Résultats quantitatifs obtenus

En 2014, cette collecte solidaire de proximité a mobilisé près de 5 073 riverains sur 53 collectes.

A chaque collecte, 100 à 300 riverains sont mobilisés ce qui a permis de collecter 1 tonne de DEEE en moyenne.

Cette opération a permis de collecter près de 36 tonnes dont 20 % en moyenne ont été réemployées, soit environ 7 tonnes d’appareils électriques et électroniques.

 

Eco-systèmes a signé un partenariat national avec Emmaüs en 2006. Pour la ville de Paris, Eco-systèmes s’est appuyé sur ce partenariat pour travailler sur le nouveau dispositif afin d’orienter les apports vers les structures de réemploi.

 

Actuellement et étant donné le nombre de collectes par samedi (6 à 8 collectes ont lieu chaque samedi dans Paris en 2015), plusieurs structures Emmaüs d’Ile de France sont mobilisées pour réaliser ces opérations.

Résultats qualitatifs obtenus

Les opérations sont très bien accueillies par la population, la Mairie de Paris et les mairies d’arrondissement.

 

Les différentes campagnes de communication, visant à informer les consommateurs sur les dates des collectes dans leur arrondissement, ont été efficaces.

 

Eco-systèmes a réalisé une étude qualitative sur le dispositif et les conclusions ont confirmé ces éléments :

  • ces opérations permettent de mettre en avant le réemploi,
  • ces opérations garantissent le recyclage des appareils,
  • ces opérations ont lieu de façon récurrente, ce qui permet de préparer les objets à apporter,
  • ces opérations sont de proximité, dans les quartiers.

Plus de précisions dans la publication AMORCE/ADEME 2015 n°DT 71 : Receuil d'exemples de collectes préservantes favorisant le réemploi et la réutilisation


Mise en oeuvre

Année principale de réalisation
2014
Planning / Déroulement
  • Printemps 2013 : réunion avec la mairie du 11ème arrondissement pour présenter le dispositif de collecte des DEEE en apport volontaire
  • 5 octobre 2013 : 1ère collecte dans le 11ème arrondissement
  • Juin 2014 : déploiement dans le 17ème arrondissement
  • Août 2014 : présentation du dispositif à la Mairie de Paris qui valide politiquement et techniquement le déploiement dans les différents arrondissements
  • Fin 2014 : 5 arrondissements couverts
Moyens humains

Pour Emmaüs, 2 personnes (1 chauffeur + 1 agent) sont présentes à chaque collecte.

Emmaüs a également créé un poste pour coordonner l’ensemble des structures et des moyens logistiques déployés lors de chaque collecte.

 

En outre, Eco-systèmes met également à disposition 2 personnes supplémentaires à chaque collecte pour assurer le suivi administratif (il est important de suivre le nombre de personnes mobilisées, les types d’apports).

 

Concernant les mairies d’arrondissement, elles sont mobilisées lors de la définition des emplacements et pour relayer la communication via les outils traditionnels (site internet de la mairie d’arrondissement, journaux des arrondissements,...). Pour l’obtention des emplacements, des demandes d’autorisation sont effectuées.

Moyens financiers

Eco-systèmes prend en charge financièrement l’intervention d’Emmaüs (coordination, moyens logistiques et humains, pesées).

 

Eco-systèmes prend également en charge les investissements et les coûts de fonctionnement en terme d’outils de communication :

  • Barnums, kakémonos,
  • Flyers (cf. exemple ci-après) distribués dans les boîtes aux lettres 10 jours avant chaque collecte.
Moyens techniques

Plusieurs canaux d’information sont mobilisés :

  • au démarrage, la presse a été mobilisée pour annoncer la mise en place des collectes,
  • des flyers sont distribués dans chaque boîte aux lettres dans l’ensemble de l’arrondissement annonçant les dates des prochains RDV de collecte avec les emplacements définis dans l’arrondissement,
  • les mairies d’arrondissement relaient l’information via leur site internet (cf. exemple dans le guide DT71 AMORCE/ADEME).

 

Dans chaque arrondissement, la fréquence de collecte est de tous les mois ou tous les 2 mois. Les collectes ont lieu le samedi de 10H à 14H.

 

Chaque collecte de proximité est matérialisée soit par un camion, soit par un barnum en fonction des contraintes de chaque arrondissement (un camion lorsque l’emplacement de la collecte est une place de livraison, un barnum lorsque l’emplacement de la collecte est une place publique).

 

Des contenants de 1m3 ou des caissettes permettent de trier les flux réceptionnés.

 

A la fin de l’opération, l’ensemble des flux est enlevé par l’une des structures Emmaüs via un camion de 20 m3 avec hayon ; ces flux sont pesés dans la structure Emmaüs.

 

L’ensemble des appareils captés lors de chaque collecte rejoignent ensuite différents sites (Emmaüs Défi, Emmaüs Avenir, Emmaüs Coup de Main, Emmaüs Communauté de Paris ou Emmaüs Bougival) où ils sont triés, testés, remis en vente lorsque c’est possible ou bien rejoignent la filière de recyclage agréée.

 

Evolutions prévues :

 

En 2015, Eco-systèmes étend le dispositif à l’ensemble des arrondissements de Paris dont il a la charge (soit 15 arrondissements). Plus de 250 collectes sont prévues sur Paris en 2015.

 

En parallèle, Eco-systèmes souhaite développer ces dispositifs à d’autres grandes zones urbaines de France.

Partenaires mobilisés

Ville de Paris

Emmaüs France + les structures Emmaüs d’Ile de France

Valorisation de cette expérience

Reproductibilité

La phase pilote et le déploiement sur les arrondissements de Paris a montré une augmentation de la moyenne du nombre de visiteurs et du gisement de DEEE captés.

 

Les habitants plébiscitent ces collectes qui leur permettent de favoriser le réemploi tout en leur proposant une proximité et une fréquence adaptée à leurs besoins.

 

Freins :

  • La définition de l’emplacement peut être un frein aux opérations car les centres villes sont très denses.
  • Le maintien de la collecte des encombrants en porte à porte par la collectivité n’encourage pas la population à se déplacer pour déposer ses appareils usagers.

 

Facteurs de réussite :

L’organisation nécessite une communication en amont pour informer la population de la date et de l’adresse. Cette communication et les relais d’informations sont indispensables pour réussir le projet.

Originalité

Collectes de proximité des DEEE en centre-ville, au plus près des lieux de vie.

Recommandations éventuelles

Il est nécessaire de bien identifier les emplacements et de promouvoir une communication en amont.

Auteur de la fiche

Rita VESPIER

rvespier@eco-systemes.fr

Dernière actualisation de la fiche : Septembre 2016

Logo ADEME Fiche action-résultat réalisée sur le site www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.