Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Animations scolaires "prévention des déchets" : mobilisation des écoles

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Smictom des Forets

2 Rue Gilles de Roberval
35340 Liffré
Stéphanie Ferard
s.ferard@smictom-forets.fr

contexte

Après avoir proposé aux écoles primaires du territoire de nombreuses animations sur le tri sélectif des déchets, le SMICTOM a monté un programme d’animations  sur la réduction des déchets et la prévention. Une proposition d’animations a été envoyée à toutes les écoles primaires du territoire au moins de juin, laissant la possibilité aux enseignants de demander des animations « à la carte » en fonction de leur programme et/ ou de leurs attentes.

Les interventions en classe se font en deux demi-journées espacées de quelques jours à une semaine. La première séance est consacrée à la découverte des gestes de réduction des déchets à travers 3 ateliers ; la seconde séance est consacrée au réemploi, par la fabrication d’un objet à partir d’emballages récupérés. Les outils pédagogiques ont été conçus spécifiquement pour ces animations. Selon les souhaits des écoles, le programme peut être aménagé : des séances « spécial compostage » sont d’ailleurs organisées dans une école, prévoyant une installation de composteur sur site. Des visites sur site sont également proposées (déchèterie, Le Relais). De plus, un projet visant à réduire les déchets doit être mené par la classe pendant l’année scolaire. Lors de sa restitution, un goûter sans déchet est partagé.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L'objectif principal est de sensibiliser le jeune public à la prévention et la réduction des déchets de façon ludique en proposant aux écoles un large panel d'animations sur des thèmes parlants comme le gaspillage alimentaire, le compostage ou les emballages. Les objetctifs sont donc de:

  • Faire connaître la notion de prévention des déchets auprès du jeune public
  • Démontrer par l’exemple qu’il est possible et facile de réduire ses déchets
  • Valoriser les actions de réduction des déchets au sein des écoles

Objectifs quantitatifs :

Sensibiliser 50% des établissements en 2013 (29 écoles)

Résultats quantitatifs :

Pendant l’année scolaire 2013-2014, 16 classes de 8 écoles ont été sensibilisées, soit 448 élèves.

Résultats qualitatifs :
  • Prise de conscience que les enfants peuvent agir à leur échelle
  • Le jeune public est un très bon relais auprès des parents et permet une diffusion des geste de la prévention des déchets
  • Échange de pratiques entre élèves (bricolage, recettes, décoration, etc)

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Préparation des animations

Les contacts avec les propositions d’animation sont pris très tôt par un mailing aux écoles. Afin de définir clairement les attentes et les objectifs, les enseignants sont rencontrés plusieurs semaines avant  l’animation pour une phase d’appropriation. Le programme définitif est ensuite arrêté.

Contenu des animations

Pendant une première demi-journée, trois ateliers permettent la découverte des gestes de réduction des déchets. Quelques jours plus tard, une deuxième séance, également d’une demi-journée est ensuite consacrée au réemploi par l’intermédiaire de la fabrication d’objets à partir d’emballages.

Les 3 ateliers sur la réduction des déchets développés par l’animatrice du SMICTOM sont :

  • le réemploi à partir de la fabrication d’un porte-monnaie avec une brique alimentaire,

  • le compostage avec des jeux ciblés,

  • les gestes de la prévention à l’école, à la maison, pendant les loisirs.

Selon le souhait des enseignants, le programme peut être aménagé en introduisant par exemple des séances « spécial compostage » pour les établissements scolaires voulant mettre en place un composteur. Ils peuvent également être complétés par des visites de sites consacrées au réemploi des textiles (le Relais) et à la réduction des emballages (centre de tri).

Le matériel pédagogique a été développé en interne spécifiquement pour cette animation.

Mise en place et suivi d'un projet de classe

Chaque classe doit mettre en place un projet à long terme. Le rôle de l’animateur est d’accompagner les enseignants dans la définition et la réalisation d’une ou plusieurs actions visant à réduire les déchets au sein de la classe et de l’école.

La restitution des résultats du projet donne l’occasion d’organiser un goûter sans déchet axé sur les modes de consommation et la réduction des emballages, le gaspillage alimentaire étant également thématisé.

Planning :

Avril-mai 2013

  • Recherche documentaire et préparation des contenus et supports d’animation.

Juin 2013

  • Mailing aux écoles avec la proposition d’animations, possibilités d’inscription dès septembre

Septembre à novembre 2013

  • RDV avec les enseignants intéressés et les prestataires (visites sur sites) pour l’organisation des séances d’animation.

Depuis novembre 2013

  • Séances d’animation en classe,
  • Visites sur site (déchèteries, prestataires-partenaires (le Relais par exemple)...)
  • Programmation des futures séances avec les autres classes,
  • Suivi et accompagnement des classes dans leur projet

Moyens humains :

1 animateur "prévention" : 0.33ETP/an

Moyens financiers :

  • Coût du matériel : env.100 €
  • Moyens humains (animateur prévention) : 1h30 d’intervention par séance + 2h pour les visites sur site/ classe

Moyens techniques :

  • Malette Gardi Game, composteur, bioseau et brass’compost pour les séances sur le compostage
  • Cartes « déchets » et objets jetables/ réutilisables pour les 3 ateliers
  • Fiche « visite de la déchèterie »

Partenaires moblisés :

Les partenaires mobilisés sont :

  • Ademe
  • Établissements scolaires
  • Le Relais (lorsque le thème choisi par la classe est le textile)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

L’animation laisse une grande liberté aux enseignants dans le choix des thèmes et des contenus des sessions. De plus, le prolongement de l’animation par un projet de classe permet un engagement concret des enfants pour des gestes de réduction des déchets.

Les enfants feront ensuite d'excellents relais pour diffuser les gestes de la prévention auprès de leur famille, ce qui rend l'opération multi-cibles.

Recommandations éventuelles :

La mise en œuvre d’animations sur la prévention dans les classes est reproductible sur n’importe quel territoire. Il est recommandé de :

  • Prendre contact bien en avance avec les écoles afin de faciliter la préparation des animations.
  • Laisser les classes s’approprier le projet de classe pour un meilleur engagement en autonomie.
  • Fournir des fiches pédagogiques aux enseignants