Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Animations pédagogiques sur la thématique du réemploi et de la réparation - Graine Ile de France

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

GRAINE Ile de France

17 rue Capron
75018 PARIS

contexte

Dans le cadre du PREDIF, la Région Ile de France a passé une convention annuelle (2012-2013) avec le Réseau Graine IDF afin d’expérimenter de nouvelles actions pédagogiques sur le territoire. Dans cette optique, 3 structures ont été mobilisées pour développer des animations sur 3 thématiques : l’éco-consommation, le gaspillage alimentaire et le réemploi. Suite au test de ces animations, des fiches pédagogiques ont été élaborées par les différentes structures  (La Paume de Terre, Le Temps Presse et les Petits Débrouillards IDF) en vue d’être diffusées par le Réseau Graine IDF. Ces fiches pédagogiques ont été compilées dans un livret, disponible également sur le site de la région Île de France Préventif

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Créer des animations pédagogiques sur la thématique du réemploi ;
  • Tester les animations auprès des publics-cibles, en situation réelle ;
  • Rédiger des fiches pédagogiques sur le thème du réemploi ;
  • Assurer la diffusion de la fiche auprès des acteurs franciliens (écoles, collectivités et associations) via le Réseau Graine IDF.

 

Objectifs pédagogiques de l’animation :

  • Sensibiliser les publics-cibles à la thématique du réemploi et de la réparation ;
  • Faire connaître les différentes filières de seconde vie d’un objet : réparer, faire réparer, revendre ou donner ;
  • Faire connaître et situer géographiquement les réparateurs et les acteurs du réemploi du territoire francilien ;
  • Apprendre à réparer un ou plusieurs objets, à les utiliser d’une autre manière, à les donner ou à les vendre plutôt que de les jeter.
Résultats quantitatifs :

Pour cette action, les résultats sont mesurés par les indicateurs suivants :

  • Nombre de collectivités ayant organisé une à plusieurs animations sur son territoire
  • Nombre d’animations réalisées
  • Nombre de catégories de produits visées par les ateliers de réparation
Résultats qualitatifs :

Facteurs de succès :
Point d’attention : veiller à rendre bien lisible ces facteurs limitants et de succès et les organiser, les hiérarchiser. Les organiser par étapes de déroulement de l'action par exemple : COPIL, suivi, valorisation, reproductibilité, etc.

  • Intérêt et écoute du public à l’égard de la thématique de la réparation grâce au concept d’atelier qui permet aux participants d’expérimenter l’autoréparation ;
  • Outils d’animation visant à créer des échanges entre participants, entre les parents et les enfants ;
  • Complémentarité des 4 ateliers (aspects créatifs et pratiques).

 

Facteurs limitants :
Point d’attention : rendre visible pour chaque facteur limitant les solutions à envisager.
Les connaissances et les compétences de l’animateur sont déterminantes et peuvent constituer un frein dans le déroulement de l’atelier.

  • Solution : faire appel à des animateurs qui sont en capacité de réparer les objets ciblés, associer des réparateurs professionnels.

Le manque de mobilisation et de participation du public est un frein important

  • Solution : communiquer en amont sur l’organisation des ateliers

 

Valeur ajoutée d’une approche « multi-produits » :

  • Le fait de proposer plusieurs ateliers, ciblant des produits différents, permet à chacun de choisir l’animation en fonction de ses besoins, de ses centres d’intérêt ;
  • L’approche multi produits permet de montrer un large panorama des actions possibles en matière de réparation
  • Dans ce cas, valeur ajoutée d’avoir une approche intergénérationnelle : les parents découvrent l’intérêt des ateliers de réparation en accompagnant leurs enfants et sont demandeurs d’activités pour adultes.

 

Valeur ajoutée d’une approche territorialisée :

  • La démarche de la Région vise à développer des outils pédagogiques qui sont destinés à être mutualisés sur le territoire francilien ;
  • Cette démarche permet de développer des messages de sensibilisation communs et de communiquer sur les acteurs du réemploi à l’échelle locale.

mis en oeuvre

Planning :

Décembre 2012 / janvier 2013
Réunions de travail entre partenaires afin de construire les 4 ateliers dédiés au réemploi :

  • Atelier « réparer des objets cassés »
  • Atelier « Customiser et/ou détourner des objets devenus inutiles
  • Savoir vendre les objets devenus inutiles
  • Connaître les acteurs du réemploi du territoire

 

Février 2013 (23/02/2013)

  • Test de l’animation sur le réemploi lors du « Samedi des parents » organisé au sein de l’école Marie Curie de Bobigny

 

Mars 2013 (14/03/2013)

  • Réunion de bilan entre partenaires

 

Mars - juillet 2013

  • Finalisation des fiches pédagogiques
Moyens humains :

Les Petits débrouillards IDF : 5 jours (pour la conception et le test de l’animation)

Moyens financiers :

Enveloppe de 5 000 €  par association membre du groupe de travail. 

Moyens techniques :

Matériel pour la réalisation de l’atelier de réparation :

  • Tables, bancs, chaises, grilles caddie
  • Objets à réparer (ballon de foot, lampe halogène, lecteur DVD)
  • Boîte à outils du bricoleur-réparateur
  • Carte des acteurs du territoire
  • QCM du réemploi
Partenaires moblisés :

Associations

Écoles

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Lorsque la fiche pédagogique sera diffusée sur le site du réseau graine Île-de-France et de la région Île de France, elle sera libre d’accès.
Possibilité de reproduire l’animation dans de nombreuses occasions (brocantes, vide-greniers, festivals, fêtes de quartier, etc.) et à l’attention de différents publics (adultes, enfants).
Les ateliers peuvent êtres reproduits en s’appuyant sur la présence de réparateurs locaux ou le savoir-faire de l’animateur. Selon ses compétences, il peut proposer aux participants d’apprendre à :

  • Recoudre un bouton
  • Changer / réparer une roue de vélo
  • Réparer un clavier d’ordinateur
  • Réparer un pied de chaise
  • Etc.
Difficultés rencontrées :

-

Recommandations éventuelles :
  • Confier l’animation à une structure partenaire qui est en capacité de réaliser des ateliers de réparation et qui dispose des compétences en éducation à l’environnement ;
  • Proposer plusieurs ateliers de manière à ce que chacun puisse faire des choix en fonction de ses centres d’intérêt ;
  • Accorder une attention particulière à la scénographie du stand pour le rendre attractif ;
  • Utiliser des matériaux durables et des objets représentatifs de la thématique du réemploi et de la récup’ ;
  • Réaliser les animations avec des groupes de 8 à 12 personnes ;
  • Ne pas négliger l’introduction de manière à susciter l’intérêt des participants et évaluer leurs connaissances en matière de réemploi (cf. QCM du réemploi) ;
  • Donner des ressources pédagogiques aux participants (livres artistiques, références de sites internet, etc.) ;
  • Prévoir une trousse de secours.