Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Fiche plan / programme de prévention

Programme Local de Prévention, année 5, Communauté d'Agglomération de Béthune, Bruay, Noeux et Environs

Carte d'identité de l'acteur et son territoire

Carte d'identité du programme

  • Animateur  
  • Cécile Cardon, Nicolas Delbreuve, Sébastien Gheeraert, Sophie Henocq
  • Nombre d'habitants concernés 228000
  • Première année de réalisation 2012
  • Nombre d'années réalisées 5
Etat d'avancement
Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Terminé
Diagnostic
Elaboration
Mise en oeuvreFin
Dernière actualisation de la fiche 24/01/2018

Témoignage de l'élu référent sur les bénéfices du programme

"Au cours des dernières années, nous avons diminué les coûts du service déchets de plus de 20%."

Elu référent : Gaquère Raymond - Vice-Président

Les performances du programme

Indicateurs Valeurs pour 2011 Objectifs pour la fin du programme Valeurs réalisées
2012 2013 2014 2015 2016
Production de déchets
en kg/hab
OMA 433,30 403 397,50 381,50 381,50 353,20 352,90
DMA 733 681,20 720 677,80 724,50 644,50 677,10
Nombre d'équivalents temps plein de l'équipe projet     6 6 6 7 7
Nombre de partenaires mobilisés     30 5 17 38 43
Nombre de relais mobilisés     2 2 3 3 3
Coût annuel du programme par habitant     1,15 1,33 1,57 1,21 1,11
Coût aidé annuel de gestion des déchets par habitant     84,65 88,82 79,33 81,7 87,93
Réalisation d'une enquête auprès des agents, partenaires relais et élus
Réalisation d'une enquête auprès des ménages
Résultats des enquêtes

Les objectifs de la campagne de caractérisation des ordures ménagères de 2011 étaient de :

- Connaître la composition des ordures ménagères collectés par d’Artois comm. plus précisément la partie alimentaire afin d’établir un constat sur le gaspillage.

- Avoir une approche globale du gisement produit à l’échelle du territoire de l’agglomération.

- Quantifier les différents flux de déchets.
- Connaître le potentiel de réduction en vu d’établir des actions de prévention.
- Mettre en place un programme  d’actions selon les catégories de déchets fortement représentées.

- Préparer la population à la redevance incitative grâce aux actions de prévention mis en place.

 

Total = 1141,77 kg de déchets  analysés

Fraction alimentaire : 84,62 kilos soit 7,40 %

 

Les aliments périmés et non consommés (32%) et le pain (22%) sont les denrées alimentaires les plus gaspillées.

 

Près de 186,4 kilos de déchets putrescibles auraient pu être détournés grâce au compostage domestique. 166 kilos de plastiques auraient pu être détournés grâce à une meilleure consommation ou en évitant les erreurs de tri. La quasi-totalité du verre retrouvé soit 63kilos aurait également pu être recyclé.

Une partie du textile sanitaire est également compostable.

La fraction putrescible reste la plus importante, d’autant plus qu’il faut ajouter à celle-ci les déchets alimentaires extraits soit un total de 21%,  et une fraction de textile sanitaire type sopalin qui pourrait également se valoriser en compost.

 

Le pourcentage de papiers d’Artois Comm. est plus faible que la moyenne nationale indique autour de 14%. 

La catégorie des plastiques de l’agglomération, 14,57 %, est supérieure aux résultats nationaux (habituellement autour de 11%) Nous notons également que la majorité des plastiques est contenue dans la fraction >100 mm et que les échantillons observés  contenaient des flacons et des bouteilles.

Ensuite, la catégorie des textiles sanitaires est particulièrement importante sur le territoire d’Artois COMM (7,57%). Une partie de ces textiles sont en effet compostables.

Les déchets spéciaux sont dans la moyenne mais ils comportent beaucoup de plaquettes de médicaments et de seringues.

Le taux de putrescibles se situe dans la moyenne nationale. Les déchets putrescibles se retrouvent dans tous les maillages. Les constituants de cette catégorie sont de type épluchures, restes.

Les pourcentages de verre et de métaux assez élevés. Ces derniers pourraient être valorisé avec un meilleur tri.

 

Les actions du PLP seront donc principalement axées sur le gaspillage alimentaire ainsi que sur le compostage.

 

 

Une enquête a également été réalisée en interne afin de connaitre les habitudes des agents et de trouver des actions correctives à mettre en place durant les 5 années de PLP.

Analyse des résultats par la collectivité

Artois Comm. a mis en œuvre sur son territoire deux projets européens : REDUCE en 2006 et GreenCook en 2010. Le premier concernait la réduction à la source des déchets et le second,  la lutte contre le gaspillage alimentaire. En 2011 et, en toute logique, Artois Comm. engageait un PLP avec le soutien de l’ADEME, pour poursuivre et amplifier sa politique territoriale de prévention. Avec une baisse de 18.6 % des OMA (ordures Ménagères et Assimilées) en cinq ans et 7.6% des DMA, l’objectif a été largement atteint.

Mobilisation des acteurs du territoire

Partenariat mis en oeuvre

Les partenaraits les plus marquants établis avec les acteurs du territoire d'Artois Comm. ont été établis dans le cadre du projet INTERREG IVB « GreenCook » de 2011 à 2014. En effet, la collectivité a développé deux projets majeurs de lutte contre le gaspillage alimentaire. Un premier dans les restaurants scolaires et un second dans les associations caritatives. Ces projets ont eu pour objectif d’identifier une méthodologie reproductible pour l’ensemble des structures présentes sur le territoire communautaire.

 

Les principaux partenaires du projet mené dans les établissements scolaires
sont :
- Le Département du Pas-de-Calais
- Les collèges pilotes (J. Curie de Calonne-Ricouart, E. Zola de Marles-les-Mines, J. Curie d’Auchy-les-Mines, et Jean Moulin de Barlin)
- Les écoles pilotes (F. Buisson de Béthune, J. Ferry de Verquin, Transvaal de Divion et des 2 rivières de Vieille Chapelle)
- Le SIVOM du Béthunois, API, Dupont restauration

- Prévart, MIPPS de Bruay-la-Buissière
Les principaux partenaires du projet dans les associations caritatives sont :
- Restos du Coeur de Béthune
- Restos du Coeur de Houdain
- Restos du Coeur de Beuvry
- Restos du Coeur de Haines-les La-Bassée
- Secours Populaire d’Auchy-les-Mines
- Secours Populaire de Lapugnoy
- Secours Populaire d’Houdain
- Secours Populaire de Vermelles
- Le Lycée Hôtelier de Beuvry
- L’association EPISTEME
- Les GMS Carrefour, Auchan, Intermarché, Leclerc, Cora

Pour le compostage:

- Le lycée horticole de Raismes

- Le département du Pas-de-Calais

- Les entreprises CRODA et STA

- Le réseau des guides et référents composteurs bénévoles

- Les foyers témoins pour l'opération vermicompostage

- Les bailleurs sociaux

Pour le Stop pub:

- Les communes du territoire

Pour le réemploi et la réparation:

- Les artisans participant au salon du réemploi et de la réparation

- Le book-café, la maison des échanges, Indelab, la ressourcerie "la courte échelle"

 

Relais mobilisé

- le Département du Pas-de-Calais

- le book-café

- la maison des échanges

- le lycée hôtelier

- les collèges et écoles primaires du territoire

- les associations caritatives

- le réseau des guides et référents compostage

Action éco-exemplaire réalisée par la collectivité

A de nombreuses occasions, la collectivité a pu mener des actions de sensibilisation envers ses agents.

 

En coopération avec les services des Moyens Généraux de la collectivité :

- mise en place de fontaines à eau branchées sur le réseau d'eau potable

- mise en place de sèche-main dans l'ensemble des toilettes

- mise en place d'un vermicomposteur au niveau de l'espace de retauration de l'Hôtel Communautaire de l'Agglomération

- participation et sensibilation des agents de la collectivité lors de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire du 16 octobre

- collecte solidaire de jouets aux pieds du sapin pour une association caritative

- mise en place d'une Givebox au sein de l'Hôtel Communautaire

- Création et mise en place d'une application de don et vente d'objets en interne "Okazou"

- supression des gobelets en plastiques remplacés par la mise en place d'éco-cup

- produits d'entretien éco-labellisés

- collecte des piles, portables, matériel d'écriture usagé, cartouches d'encre

- utilisation des cartouches d'impression en cire de soja

- distribution d'un kit de l'éco-agent

 

Ces actions ont été relayées via l'outil intrant ainsi que part la feuille d'informations mensuelles interne de l'Agglomération.

Les actions du programme

Nombre d'actions prévues dans les 5 thèmes
Thème Nombre
d'actions
Exemple d'action
Sensibiliser les publics à la prévention 1 Opération «Familles témoins» sur le vermicompostage
Eco-exemplarité de la collectivité
Actions emblématiques nationales 2 Ya pas d'âge contre le gaspillage
Evitement de la production de déchets 1 Salon du réemploi et de la réparation
Prévention déchets entreprise
et déchets dangereux
1 Promotion du ménage naturel et des produits alternatifs aux produits chimiques
Voir les 5 fiches action OPTIGEDE de l'acteur réalisées dans le cadre de ce programme

Le regard de l'ADEME

Forte de son expérience de travail en partenariat dans le cadre de projets européens, l’équipe « prévention des déchets » d’Artois Comm a poursuivi, enrichi et développé ses partenariats locaux en conjuguant qualité, efficacité et originalité.

Dotée d’une équipe « prévention déchets » composée de 7 personnes motivées, passionnées et complémentaires, Artois Comm a su mettre en œuvre son programme d’actions adapté à son Territoire et dépasser les objectifs fixés. L'animation du territoire prendra un nouvel élan par la mise en place des actions du projet Territoire ZDZG, qui nécessitera une implication plus forte des acteurs économiques.

Aline BLIN, Direction Régionale Hauts-De-France
Logo de l'ADEME Fiche Programme Local de Prévention réalisée sur le site
www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur